France VAE

Selon ma situation

Comment financer ma VAE ?

Je suis :

Salarié

Lorsque l’action de VAE est organisée avec l’accord de l’employeur, elle peut être financée dans le cadre du plan de développement des compétences.

Demandeur d'emploi

Indemnisé au titre de l'Assurance chômage
Depuis janvier 2006, les Pôles emploi prennent en charge les frais afférents à une demande de diplôme par la voie de la VAE. Votre conseiller Pôle emploi vous remettra un formulaire dédié.

Non indemnisé
Des Conseils régionaux remettent sur demande des chéquiers forfaitaires couvrant tout ou partie des frais.

Agent d'une des trois fonctions publiques (État, Hospitalière, Territoriale)

La loi de modernisation de la Fonction publique prévoie la mise en place du congé VAE et la possibilité de prise en charge financière des coûts d'une procédure de VAE.

Travailleur non salarié

Pour les différentes catégories de professionnels, voir les organismes collecteurs des fonds de la formation professionnelle.

Autres publics

  • Financement personnel
  • Aides possibles de l'État, des collectivités territoriales

Les Dispositifs Académiques pour la Validation des Acquis (DAVA) sont à la disposition de l’ensemble des demandeurs afin de conseiller la solution la plus adaptée.

La VAE peut faire l’objet d’une prise en charge par les différents acteurs qui participent aux dépenses de la formation professionnelle continue, dans le cadre des dispositifs qui la financent : État, régions, entreprises, OPCO.

  • Lorsque l’action de validation des acquis est organisée avec l’accord de votre employeur dans le cadre du plan de développement des compétences, elle peut être financée par l’entreprise
  • Lorsque l’action de validation des acquis est organisée, à votre initiative, dans le cadre d’un congé individuel de formation, son financement peut être assuré par l’OPACIF
Publics Financeurs (*) Cadre du financement (*)

Salariés

(en CDI, CDD, intérim…)

Entreprises Dans le cadre du plan de développement des compétences
OPCO Dans le cadre des fonds mutualisés

Agents publics

(titulaires ou non titulaires)

Administrations, Etablissements publics Dans le cadre du plan de développement des compétences

Non salariés

(professions libérales, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants

Organismes collecteurs (AGEFICE, FIF-PL, FAFEA…) Dans le cadre de la prise en charge prévue par ces organismes

Demandeurs d’emplois

(indemnisés ou non)

Etat, Conseils régionaux Dans le cadre du PARE (Plan d’aide au retour à l’emploi), du PAP (Projet d’action personnalisé)
Toute personne souhaitant acquérir un diplôme, le compléter ou l’adapter.

L’intéressé lui-même

L’intéressé avec l’aide de l’Etat ou de la région dans certaines circonstances

En tant que stagiaire de la formation professionnelle

*En fonction des textes et accords en vigueur actuellement.
Source : ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement

Vous pouvez également demander à votre employeur un congé pour validation des acquis de l’expérience. La durée maximale de ce congé correspond à 24 heures de temps de travail (soit l’équivalent d’environ trois jours). Si vous avez obtenu de l’organisme paritaire la prise en charge des dépenses correspondant à ce congé, vous conservez votre rémunération.

Pour plus d’informations sur la VAE dans votre région,