Témoignage VAE : Baptiste prend goût aux diplômes

Commencer sa vie professionnelle sans aucun diplôme en poche, même pas un BEP… Aujourd’hui, à 37 ans, il a obtenu un Bac Pro, termine un BTS et se prépare pour un Master 2 niveau Bac + 5 ! Ce type de parcours ne serait pas possible sans la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). C’est ce qui explique que Baptiste VENDE se sente très redevable vis à vis de la VAE.

C’est compliqué de reprendre les études, mais suivre un parcours VAE est une super opportunité, une chance ! Si mon expérience peut motiver et donner envie aux autres, ce serait chouette. C’est ce qui me donne envie de témoigner.

Baptiste VENDE, titulaire du Bac Pro Accueil et Relation Clients et Usagers (ARCU)

Le permis Cariste pour se lancer !

Baptiste trouvait que l’école « ça n’allait pas assez vite, je perdais mon temps »Alors il a quitté les bancs pour mettre les gaz dans la vie professionnelle. Bon, il avoue que commencer par le métier de Cariste n’est pas la voie la plus rapide et que, « sans diplôme, on ne va pas bien loin ». Mais il faut bien se lancer et Baptiste a bien fait de choisir sa voie à lui. Il a enchaîné les métiers… sans oublier de passer le permis Cariste lors de cette 1ère expérience professionnelle. Sa façon à lui de décrocher un 1er « pompon » en passant dans le manège de la vie professionnelle. Un signe d’intelligence et de pragmatisme !

« J’ai ensuite occupé divers postes dans la grande distribution. J’ai compris que je pouvais assurer plusieurs fonctions quand je suis devenu vendeur dans un Comptoir pour artisans », explique Baptiste qui se sent pousser les ailes de l’entreprenariat au contact des peintres en bâtiment.

Baptiste VENDE a commencé sa vie professionnelle sans aucun diplôme en poche. Il a obtenu son Bac Pro ARCU par la Validation des Acquis de l’Expérience. Il est actuellement Chargé de projets commerciaux chez Inter Mutuelle Assistance.

Puis le CAP Peintre…

Baptiste poursuit ses expériences en se mettant à son compte, après avoir obtenu son CAP de Peintre dans un GRETA : second « pompon » ! « Je voulais gagner ma vie correctement tout en étant libre de gérer mon temps », croit-il. Il découvre qu’un artisan est tributaire de ses clients, chronophages, exigeants et pas toujours à régler les factures… « J’ai vite arrêté les frais, d’autant plus que nous étions en 2010-2011, en pleine crise financière ! ». C’est à ce moment qu’il est devenu Chargé d’Assistance chez Inter Mutuelle Assistance (IMA) à Niort. Un tournant !

Le Bac Pro ARCU…

Baptiste s’est rapidement senti à l’aise chez Inter Mutuelle Assistance. Jusqu’à l’enthousiasme : « J’ai rapatrié des familles entières en galère. Je me suis pris pour Coluche chez Planète Assistance où il joue Michel BERNARDIN qui aide les voyageurs français en rade à l’étranger dans le film Banzaï ! » Sa voie trouvée, il reste à Baptiste à creuser le sillon des diplômes. « J’ai évolué au sein de l’entreprise quand un dirigeant m’a conseillé d’obtenir un diplôme supérieur pour aller vers davantage de responsabilités. Des collaborateurs avaient repris des études et je me suis dit : si vous pouvez y arriver, moi aussi ! C’est à ce moment que j’ai découvert la VAE. » Baptiste a contacté le DAVA, puis a obtenu son 3ème diplôme : le bac Pro Accueil et Relation Clients et Usagers (ARCU).

Baptiste au travail chez Inter Mutuelle Assistance. Une carte du monde accrochée au mur lui donne envie de travailler à l’étranger.

Le BTS NDRC en 2022 ? Objectif : le Master 2 !

Après avoir tenté et échoué au BTS Support Action Managériale, Baptiste a suivi les bons conseils du jury VAE : « Je me suis inscrit au BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client (NDRC) en cours du soir. Je termine cette formation fin juin et je commence les premières épreuves la semaine prochaine. » Courageux et bosseur ! Aujourd’hui Chargé de projets commerciaux chez Inter Mutuelle Assistance, son objectif est de s’orienter vers un poste « à grandes responsabilités, comme Directeur de service Innovations » en surfant sur « l’incontournable transformation des métiers vers le digital ». Cela passe par l’obtention du Master 2 Entreprenariat et Business Innovation, un nouveau « pompon » à son actif. Baptiste aimerait ensuite améliorer son Anglais et travailler à l’étranger. Lui qui n’aimait pas les études, voilà qu’il y a pris goût ! Le manège de sa vie professionnelle n’a pas fini de tourner.