Connexion
  • connexion
   
bg FranceVae
France
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués
  • Arts appliqués

Réseau des dispositifs
académiques de validation des acquis de
l’expérience de l’Éducation Nationale

logo marianne éducation nationale

Entreprise : l’utilisation et les bénéfices de la VAE

 

Pour les entreprises, la VAE permet de valoriser les savoirs acquis par le travail ainsi que la reconnaissance de son rôle formateur.

Les raisons de son utilisation dépendent du contexte et des objectifs propres à chaque entreprise:

- La professionnalisation des salariés

  • Le recours à un personnel qualifié et certifié contribue à améliorer l’image de l’entreprise auprès de ses clients et est une nécessité en cas de démarche qualité. L’utilisation de la VAE permet ainsi de valoriser et professionnaliser, à la fois, les salariés et les métiers de l’entreprise.

- La connaissance/reconnaissance des compétences internes

  • Afin d’adapter l’organisation aux enjeux de l’entreprise ou d’éviter de perdre des compétences stratégiques, la VAE permet d’établir une cartographie des compétences clés pour l’entreprise et de repérer les qualifications nécessaires à son bon fonctionnement.
  • Elle permet de mettre en adéquation les postes et les niveaux de qualification et renforcer une démarche de management par les compétences.
    La VAE peut ainsi être mobilisée comme outil de la politique de ressources humaines RH, visant à faire acquérir un niveau de qualification plus élevé aux salariés identifiés dans le cadre d’un parcours de promotion ou de professionnalisation.

- La motivation, la fidélisation des salariés et la cohésion sociale dans l’entreprise

  • La VAE facilite la gestion des progressions de carrières, et permet d’offrir des perspectives d’évolution, élément de motivation
    et de fidélisation du personnel.

- Les mobilités internes ou externes des salariés

  • Dans le cas de difficulté de recrutement externe, l’entreprise peut valoriser la mobilité interne en faisant évoluer, par la VAE, des profils repérés.
    De même, pour des secteurs ou entreprises dont l’activité est fragile, engager en amont une démarche de validation pour les salariés facilitera leur éventuel reclassement.

- L’optimisation de la formation…

  • La VAE peut permettre de réduire les coûts et le temps d’absence de l’entreprise en réduisant les parcours de formation.
    En effet, si formation il y a, elle est axée uniquement sur les compétences restant à acquérir à l’issue du jury.
  • L’évaluation des compétences acquises par l’expérience peut donner des orientations nouvelles au plan de formation. Celui-ci
    peut venir en appui aux démarches de VAE, en contribuant à y préparer des personnels, ou en offrant des moyens de formation complémentaire en cas de validation partielle.

- Développer l’image de marque de l’entreprise

  • La VAE permet d’attester vis-à-vis des clients de la qualification du personnel, mais aussi de la qualité de votre production et des services que vous offrez.

La VAE est un outil de gestion des ressources humaines qui sert la compétitivité de votre entreprise.
De plus, il faut savoir que les dépenses liées à la démarche de VAE sont imputables au plan de formation.

La VAE produit des bénéfices partagés pour l’entreprise et ses salariés. Au-delà de la réponse obligatoire aux demandes individuelles de validation des acquis (congé VAE), l’entreprise peut utiliser cette disposition dans le cadre de sa politique de ressources humaines.

  • Elle peut ainsi favoriser les initiatives individuelles de ses salariés :
    • - en organisant des réunions d’information collective sur la VAE;
    • - en soutenant ses salariés dans leur démarche en vue de la constitution des dossiers de recevabilité, voire de validation;
    • - en s’impliquant dans la dynamique d’accompagnement.

Il est impératif que l’entreprise s’assure de l’adhésion des personnels à la démarche. En effet il convient de rappeler que la démarche VAE est consacrée par la loi comme un droit individuel de la personne et que le refus d’y recourir ne peut être considéré ni comme une faute ni comme un motif de licenciement (art. L6421-1 à L6421-4 du Code du travail).